Cinéma / EVA EN AOUT de Jonas Trueba.

ciaovivalaculture

La ville Madrilène sous la chaleur estivale désertée par ses habitants partis en vacances . Eva a choisi d’y rester et de la redécouvrir au fil des rencontres et des festivités des quartiers populaires. Un joli portrait de femme dans une ville dont l’approche documentaire voulue par le cinéaste, renforce l’impact de sa quête d’elle- même et des autres…

Eva ( Itsaso Arana ) en déambulation au coeur de Madrid- Crédit Photo : Arizona Distribution et Los Ilusos Film-

Au cœur de la séquence d’ouverture où l’on découvre Eva et sa visite de l’appartement , dont un ami qui part lui aussi en vacances  lui laissera  les clés pour y séjourner en toute liberté et organiser son programme de sorties en forme de « dialogue entr’elle et la ville » afin de s’y laisser porter en touriste curieuse et prête à s’émerveiller. C’est ce « regard » là dont le…

Voir l’article original 1 434 mots de plus