Le «décolonialisme», une stratégie hégémonique : l’appel de 80 intellectuels

En septembre 2019 déjà, une tribune :

«La pensée “décoloniale” renforce le narcissisme des petites différences»

Un collectif de 80 psychanalystes s’insurge, dans une tribune au «Monde», contre l’emprise croissante d’un dogme qui, selon eux, ignore la primauté du vécu personnel et dénie la spécificité de l’humain.

EXTRAITS:

«Les intellectuels ont une mentalité plus totalitaire que les gens du commun»,écrivait George Orwell (1903-1950) dans sesEssais, Articles et Lettres. Aujourd’hui, des militants, obsédés par l’identité, réduite à l’identitarisme, et sous couvert d’antiracisme et de défense du bien, imposent dans le champ du savoir et du social des idéologies racistes. Ils usent de procédés rhétoriques qui consistent à pervertir l’usage de la langue et le sens des mots. Ils détournent la pensée de certains auteurs engagés dans la lutte contre le racisme qu’ils citent abondamment, comme Frantz Fanon (1925-1961) ou Edouard Glissant (1928-2011) et qui, au contraire, reconnaissent l’altérité et prônent un…

Voir l’article original 1 742 mots de plus