Esclavage des Noirs : 1400 ans de traite arabo-musulmane

Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

____________________________________________________

Les caravanes d’esclaves avant l’arrivée des Belges… L’épouvante donne des forces aux plus faibles !

Les caravanes d’esclaves qui sillonnaient il y a quinze ans le territoire oriental de l’État du Congo étaient entraînées, hommes, femmes et enfants, vers un marché de l’Est lointain. Les esclaves étaient à pied ; aux hommes qui paraissaient les plus forts et dont on pouvait craindre la fuite, on attachait les mains et quelquefois les pieds, de telle sorte que la marche leur devenait un supplice, et sur le cou on leur plaçait des cangues à compartiments qui en reliaient plusieurs entre eux. On marchait toute la journée. Le soir, lorsqu’on s’arrêtait pour prendre le repos, on distribuait aux prisonniers quelques poignées de sorgho cru. C’était toute leur nourriture. Le lendemain, il fallait repartir.

Mais, dès les premiers jours, les fatigues, la douleur, les privations avaient affaibli un grand nombre. Les femmes, les…

Voir l’article original 1 024 mots de plus