Dix ans après le printemps arabe: Le choc du réel, par MARC THIBODEAU

ITRI : Institut Tunisien des Relations Internationales

Dix ans après le printemps arabe Le choc du réel

PHOTO FETHI BELAID, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSEEn janvier 2011, la mort d’un jeune marchand de 26 ans qui s’était immolé par le feu provoquait une vague de contestation contre le pouvoir en place en Tunisie.

Les manifestations massives ayant secoué plusieurs États d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient en 2011 ont abouti à des changements de façade, à une intensification de la répression ou carrément à la guerre plus souvent qu’à la transition démocratique espérée. Dans ce contexte, la Tunisie fait figure de succès. Même si nombre de difficultés persistent 10 ans après la fuite précipitée du dictateur Zine el-Abidine Ben Ali.Publié le 14 décembre 2020 à 5h00

Marc ThibodeauMARC THIBODEAU
LA PRESSE

« Nous avons pris notre destin en main »

Après plus de 20 ans au pouvoir, rien ne laissait entrevoir que le règne de Zine el-Abidine Ben Ali tirait à sa fin en décembre 2010. De grandes photos…

Voir l’article original 985 mots de plus