Modernité et aléas mondialisés

Arrivée à un seuil inégalé de modernité,l’humanité demeure en quête de réponses efficaces à ses préoccupations, sans cesse renouvelées sur la table.Son évolution gratifiée en termes sociaux,économiques et technologiques,résulte de l’exploitation continue des ressources naturelles,de la sécurisation des voies d’accès et de la distribution des produits à l’échelle planétaire. Les avantages de cette mouvance mondialiste s’avèrent inégalement répartis dans les composantes de la planète.

Les aléas insoutenables  de la propension mondialiste tenaillent le monde, au-delà des espoirs suscités . La Communauté internationale traîne le boulet des inégalités socio-économiques,des atteintes aux droits humains . La désolation et les catastrophes humanitaires  répétées, résultent à plusieurs niveaux du mode d’exploitation des ressources naturelles. La pollution environnementale conduit au réchauffement climatique auquel s’attellent  la précarité massive au sein des populations, les pandémies dont le coronavirus, entre autres. L’amélioration des conditions de vie et la  solidarité , font quand même leur petit bonhomme de chemin. En raison du rapport des forces qui dicte la régulation relative des relations internationales, une gouvernance mondiale s’esquisse à mesure que tombent les obstacles vers la globalisation rampante.

Le milieu , dans « L’envolée des Soudanites« , est en proie à l’anéantissement plausible. Les habitants de Soudanie, remémorant  ce qui était advenu aux dinosaures, envisagent une option par rapport  à la calamité imminente, due à l’exploitation à outrance des richesses naturelles.

Ce roman de société est édité sous forme de papier et visible en numérique chez : http://www.societedesecrivains.com